Comment faire financer sa formation professionnelle ?

Depuis des années, la formation professionnelle a été une préoccupation majeure, pour les gouvernements qui se sont succédé. Aujourd’hui même, elle est considérée comme un véritable outil pour se maintenir, ou progresser, en emploi, ainsi que pour lutter contre le chômage. Ainsi, la formation professionnelle concerne toutes les catégories de travailleurs, et également ceux qui sont en chômage. Mais pour y bénéficier, il faut bien savoir toutes les possibilités concernant son financement.

Formation professionnelle, en survol

Comme son nom l’indique, il s’agit tout simplement des formations continues destinées aux agents déjà en activité et ceux qui sont en demande de travail. Concrètement, c’est un processus d’apprentissage permettant à un individu d’acquérir le savoir, le savoir-faire, le savoir-être, ainsi que des nouvelles compétences. Elle est nécessaire pour :

  • trouver un emploi convenable ;
  • favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle ;
  • exercer un métier ou une activité professionnelle ;
  • se reconvertir ou s’évoluer professionnellement tout au long d’une carrière ;
  • renforcer les savoirs ;
  • mettre à jour les connaissances, selon les cas.

Étant donné que la formation professionnelle est un droit inscrit dans le code du travail, elle s’adresse ainsi à tous les actifs, c’est-à-dire aux salariés, employés, aux travailleurs indépendants, ainsi qu’aux demandeurs d’emploi. Il est à noter que ce type de formation touche presque tous les domaines d’activité existant, comme, entre, autres, celui :

  • des langues : préparation au TOEIC, Français et langue étrangère ;
  • de la Santé et social : Formation Service à la personne, Petite enfance, ou Secrétariat Médicale ;
  • du Bureautique : Formation Excel, Certification TOSA, ou Pack Office ;
  • de l’Assistanat et Secrétariat : Formation Assistanat administratif, spécialisé par fonction, et de direction.

Les modes de financement

En général, il existe plusieurs mesures de financement adaptées à toutes les situations professionnelles.

             Pour les salariés

Dans cette catégorie, ce sont les salariés ayant travaillé au moins 24 mois, dont 12 mois  dans leur entreprise actuelle, qui peuvent bénéficier la formation professionnelle. Maispour les entreprises artisanales, la loi exige 36 mois d’ancienneté.

Tout d’abord, si la formation rentre dans le plan de formation de l’entreprise concernée, dans ce cas, le salarié n’a rien à débourser, et cela n‘a pas d’impact sur son salaire. Sinon, il existe plusieurs types de financement :

  • CFP, ou Compte Personnel de Formation : c’est un compte individuel permettant à tous les salariés de cumuler des droits à la formation professionnelle tout au long de leur carrière, il concerne les formations enregistrées auRépertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), ainsi que la validation des acquis de l’expérience, et le bilan de compétences ;
  • CPF de transition professionnelle : c’est une mobilisation spéciale du CPF, pour une formation à but de se reconvertir, et les formations éligibles sont celles qui sont inscrites au RNCP, et qui vise une certification ou habilitation RSCH ;

À noter que les CDD peuvent aussi bénéficier de la formation professionnelle, à condition d’avoir travaillé 24 mois dans les 5 dernières années. Et avoir été salarié 4 mois durant l’année.

             Travailleurs indépendants

Cette catégorie de travailleurs a la possibilité de faire financer leur formation, à condition d’y contribuer, en fonction de leur activité, par un fonds d’assurance formation déterminé tel que le :

  • Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux (FIF-PL) : pour les professions libérales ;
  • Fonds d’assurance formation de la profession médicale (FAF-PM) : pour les professions libérales médicales ;
  • Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise (Agefice) : pour les commerçants et dirigeants non salariés du commerce, de l’industrie et des services.
  • Fonds d’assurance formation des salariés des petites et moyennes entreprises (Agefos PME) pour les professionnels de très nombreux secteurs professionnels du commerce-négoce, activités industrielles, activités de services…|

             Demandeurs d’emploi

Ils ont plusieurs pistes pour faire financier leur formation professionnelle. En effet, il existe, entre, autres, le :

  • CFP : pour ceux qui ont travaillé pendant plusieurs années ;
  • ARE, ou l’aide au retour à l’emploi, de Pôle emploi : pouvant financer une partie de la formation, pour les indemnisés ;
  • aide du Conseil Général : pour les demandeurs d’emploi non indemnisés ;
  • Agefiph: pour les travailleurs handicapés.