Réforme des lycées 2019 : qu’est-ce qui va changer ?

Pour cette nouvelle année scolaire, de nombreux changements sont à prévoir pour les lycées. En effet, la rentrée 2019 est un peu chamboulée dès la classe de première. Les élèves inscrits au lycée général feront face à de nouvelles réformes. Le triage de ces étudiants par séries ne sera plus d’actualité à partir de ce septembre. D’ailleurs, les lycéens devront faire le choix de leur spécialisation S, ES ou L à partir de la classe de seconde.

Les dispositifs instaurés en 1993 changeront. Ils feront place à de nouveaux règlements. En effet, trois matières de spécialisation seront au programme scolaire des élèves de la classe de première générale. Par la suite, l’enseignement de spécialités sera réduit à deux en classe de Terminale. Envie d’en savoir davantage sur ces nouvelles dispositions ? Détails !

Une reforme avantageuse pour avoir l’occasion de prendre son temps

Les lycéens profitent de plus de temps afin de choisir leur spécialisation. En effet, le fait que trois enseignements de spécialité sont intégrés au programme de la première est avantageux. Les lycéens peuvent ainsi mieux analyser et comprendre le domaine où ils excellent mieux. Pendant les deux premières années de scolarité au lycée, ils peuvent ainsi s’orienter plus facilement. Ils profiteront mieux des échanges avec le professeur principal. Mais pas seulement, les réunions d’orientation seront plus bénéfiques.

À savoir qu’à la rentrée, les lycéens proposent les cinq spécialités de leur choix au conseil de classe. Cette assemblée du deuxième trimestre prend par la suite la décision de validation de trois spécialisations. À partir de la classe de seconde, un accompagnement d’une durée de 54h doit être fourni aux élèves.

Cette loi imposée par le ministère de l’Éducation nationale vise à aider et mieux renseigner les jeunes concernant leurs orientations. Mais pas seulement, une plateforme en ligne a été également installée pour soutenir les lycéens. Il s’agit du site du nom d’Horizons 2021. Sur cette plateforme, l’élève peut réaliser une simulation avec les associations de spécialités correspondant à son profil. Ces combinaisons ont pour but de dévoiler aux étudiants les formations supérieures sur lesquelles débouchent les spécialisations choisies.

Des changements majeurs pour profiter de plusieurs combinaisons de spécialités

Grâce au dispositif mis en place par le ministère de l’Éducation nationale, un lycéen peut découvrir d’une trentaine de combinaisons. En effet, un grand nombre de spécialités à associer peut-être proposer à un étudiant. Le choix est actuellement plus large pour les lycéens qu’autrefois. La seule contrainte à ce dispositif est que l’élève inscrit dans un établissement avec peu de spécialités devra se déplacer.

En effet, s’il veut suivre les autres matières, il devra prendre des cours complémentaires dans une autre école. Cependant, pour éviter un problème important chez les lycéens, le ministère propose la solution de l’enseignement à distance. En effet, les cours supplémentaires sur les autres spécialités non disponibles dans son établissement peuvent se faire en ligne.

Sachez aussi que dans certaines circonstances, le choix des spécialités entraine parfois le changement de lycée. En effet, lorsque les combinaisons de spécialisations ne sont pas disponibles dans l’établissement actuel. Une procédure d’affectation particulière peut être mise en marche. Cette disposition a été parfaitement étudiée par le ministère lors de la constitution de cette réforme des lycées.

Dans certains cas, si les parents veulent que ses enfants suivent les anciennes dispositions, ils peuvent continuer comme auparavant. Pour cela, les lycéens n’ont qu’à reconstituer les filières L, ES ou S via leurs sélections de spécialités. En effet, pour certaines associations de parents d’élèves, cette nouvelle réforme est trop bouleversante. Afin de les rassurer, le ministère de l’Éducation nationale garantit que les anciennes pratiques peuvent toujours continuer.